Jour 7 : Cormoranche-sur-Saône

Publié le par sauvons-la-maternite-2011

jour7-1435.jpgLes quais de Saône, l'arrivée de la pluie... Voilà l'équipée "Sauvons la maternité" parvenue ce dimanche à l'étape 7, Cormoranche-sur-Saône, dans l'Ain.

 

 

Le mot du maire sur l'étape

 

 

"Les belles résistances d'aujourd'hui"

 

La pluie. Pas comme celle de chez nous, torrentielle qui ne mouille rien au fond sitôt qu'elle a tout ravagé. Non, celle d'ici qui n'ose pas dire son nom. Fine, insidieuse, constante, durable. Durable de 52 kilomètres sur les 87 qui nous ont menés dans l'Ain, à Cormoranche-sur-Saône. Et qui, au bout du compte, vous trempe jusqu'aux os. Elle nous avait épargnés depuis une semaine et elle a fini par arriver. Et on a fait avec. Plutôt pas mal, d'ailleurs, puisque nous avons couvert le parcours à 18 km/h de moyenne. Mais qu'elle était bonne, la douche chaude de l'arrivée !

 

L'arrivée... Accueillis au camping par Christian Lay, vice-président de la communauté de communes de Pont-de-Veyle qui gère "en régie directe" une superbe base de loisirs. Comme quoi, on n'est pas obligé de tout déléguer au privé...

 

Et, ici comme ailleurs, mêmes échanges sur notre démarche. Et mêmes constats d'une logique implacable, qui sévit sur tous les territoires, de démantèlement programmé du service public. Zone rurale ou milieu urbain, mêmes désagréments, mêmes scandales, mêmes citoyens délaissés au profit... des profiteurs du profit. Là, c'est la poste et la trésorerie, comme, au cours de nos étapes, on a vu que c'étaient les services de soins, les tribunaux, les écoles. Autant de messages entendus de la bouche des gens, élus, militants associatifs, simples citoyens, qui viennent à notre rencontre dès lors que nous nous posons quelque part.

 

Et la surprise du jour ! Qui, au fond, si on y réfléchit bien, n'en est pas vraiment une. La visite inattendue de Didier Magnin, président de l'association "Citoyens Résistants d'Hier et d'Aujourd'hui", qui organise chaque année le rassemblement national "Paroles de résistances" sur le Plateau des Glières en Haute-Savoie, que parrainent Stéphane Hessel, Walter Bassan et Raymond Aubrac. Didier venu tout exprès nous dire tout son soutien à notre démarche qui s'inscrit "dans les belles résistances d'aujourd'hui". Et, peut-être, nous annoncer quelque chose pour notre arrivée à Paris... dont je ne parlerai pas tant que nous n'en aurons pas la certitude.

 

Un dernier petit message, à l'attention des membres des cabinets de M. Xavier Bertrand et de Mme Nora Berra qui doivent suivre notre périple : maintenant que le weekend est fini, il faudrait peut-être penser à me faire une proposition sérieuse de rencontre pour le 17 ou le 18. Et, à défaut de ministre ou de secrétaire d'État, qui ont droit comme tout un chacun à des congés, c'est à des collaborateurs POLITIQUES que je veux parler, et pas à des techniciens, eussent-ils le grade d'inspecteurs généraux ! J'ai un message et une exigence politique à transmettre, comme élu républicain portant la parole d'un peuple, et pas une thèse d'obstétrique à défendre dans une conférence contradictoire...

 

jour7-1417.jpeg  jour7-1430.jpeg

 

Voir toutes les photos sur la page Facebook

 

Resistants d'hier et d'aujourd'hui

Dimanche 7 août, rencontre de Marc Vuillemot avec Didier Magnin, President de Citoyens résistants d'Hier et d'Aujourd'hui (Le CRHA est  parrainé par Stéphane HESSEL, Raymond Aubrac et Walter Bassan) et Magnan Didier, membre du CRHA rencontré aux Glieres.

-090811225653-_photo-resistants.JPG

Commenter cet article