Jour 5 : Saint-Vallier - 5 août 2011

Publié le par sauvons-la-maternite-2011

La maire est arrivé aujourd'hui en milieu de journée à Saint-Vallier dans la Drôme où il loge au camping municipal des Isles de Silon. Rachid Maziane, son adjoint à la politique de la ville la rejoint pour cette 5ème étape.
Depuis 5 heures ce matin, il est également suivi par un photo reporter de la célèbre agence SIPA presse. Sur la route, il a répondu à Radio France Bleue. Cette après-midi, il rencontrera à 17h la presse locale et notament une journaliste du Dauphiné Libéré et du Réveil Vivarais. Demain, il prendra la route direction le Haut-Beaujolais et la ville de Saint-Genis-Laval (69).

 



jour5  jour5-2  

jour5-4  jour5-6

 P1000591_2.jpg  jour5-5

 


Petit coup de rétroviseur sur l'étape du vendredi 5 août. Marc Vuillemot livre quelques impressions et réflexions sur le chemin vers Saint-Vallier (Drôme)...

Jacques Cheval, maire de Saint-Vallier (26), et plusieurs membres de son conseil municipal, sont venus au camping communal les bras chargés de bouteilles de ces vins issus des cépages que nous avons longés, sur les coteaux ardéchois, pendant notre matinée de périple, et des autres que nous longerons demain en nous rapprochant de Lyon.

 

Il faut dire qu'une tentative de sauvetage d'une maternité, ils ont connu ça. Il y a quinze ans. Hélas sans succès.

 

Mais Saint-Vallier, ce sont 4 500 habitants et, avec les communes voisines, ça représente un bassin de l'ordre de 15 000 habitants. Certes pas les 200 000 de chez nous. Ce n'est pas une raison, me direz-vous, mais la plaidoirie était plus dure à tenir. Pour autant, ça a fait chaud au cœur, ces encouragements de nos collègues d'ici. Ils voient bien, eux aussi, que c'est une même mécanique habilement huilée qui active le rouleau compresseur du laminage de ces services publics égalitaires et fraternels pour la fondation desquels nos anciens ont versé leur sang et leurs larmes. J'en parlais hier avec un jeune couple de Savoyards en vacances dans le coin qui étaient comme moi dans la foule du plateau des Glières en mai dernier. Le pouvoir met à mal la République.

 

Pas de problème de mécanique aujourd'hui, ouf ! Pour parer à toute éventualité, j'ai tout de même commandé un vélo neuf de remplacement, afin que nous ne soyons pas handicapés par un incident technique. Nous l'avons reçu aujourd'hui. J'en profite pour annoncer que j'ai décidé, à mon retour, de mettre en vente mon vélo initial aux enchères et d'offrir le bénéfice dégagé par cette opération à la même oeuvre humanitaire que celle pour laquelle nos kayakistes de "la traversée de l'espoir" ont pris la mer. Ça lui fera environ 1500 kilomètres au compteur depuis son achat, mais je pense qu'il pourra servir encore 2 ou 3 fois autant. Qu'on se le dise !

 

Demain, voie verte dédiée aux cyclistes et piétons jusqu'au département du Rhône. Certains des départements traversés ont réalisé de beaux efforts en ce domaine. C'est notamment le cas du Vaucluse où nous avions vraiment le sentiment de pédaler en toute sécurité. Il y a toujours de belles leçons à prendre chez les autres. Ça me fait rêver pour la corniche de Tamaris. Puissent notre conseil général du Var et notre agglomération TPM nous aider à réaliser ce projet qui est une Arlésienne depuis tant d'années ! Mais que nos finances ne nous permettront pas de réaliser seuls...

Commenter cet article