Jour 1: La Seyne / Beaurecueil

Publié le par sauvons-la-maternite-2011

Jour1--2-.jpg-040811110143-_MV-velo---Beaurecueil---Nonn.JPG

 Physiologiquement et mécaniquement, la première étape, de mise en chauffe
des batteries et des mollets et de réglages des détails pratiques de notre
périple, aura été à la hauteur de nos espérances. 87 kilomètres rondement
avalés. Sauf peut-être pour l'un de nos accompagnants de la journée, victime
au kilomètre 27 d'une chute finalement sans gravité.

Au-delà de l'aspect "sportif", retenons les gestes d'encouragement, les
coups de klaxon amicaux, les mots aimables, des automobilistes et routiers
que nous avons croisés, y compris loin de notre point de départ. Le "buzz"
médiatique semble avoir fonctionné. Et c'était bien le but. J'ai passé
l'après-midi, à l'étape, à recevoir au camping Sainte-Victoire de la commune
de Beaurecueil, de nombreux journalistes de la presse locale et nationale.

 

J'ai répondu à une vingtaine d'interviews téléphoniques, y compris pendant
que nous pédalions. Les journalistes des médias écrits et audio-visuels
étaient debout avant l'aube pour "couvrir" le départ. Une autre nous a
filmés une heure durant pendant que nous pédalions, assise en acrobatie sur
le rebord de la portière de sa voiture. Les funestes qui pensaient que nous
faisions un coup de bluff en seront pour leurs frais. Puissent M. le
Ministre et Mme la Secrétaire d'État être attentifs à ce que les médias
retiennent de notre périple...

Qu'ils en soient grandement remerciés.

Comme tous ceux qui nous ont accompagnés au cours de cette étape, avec une
pensée particulière pour notre copain légèrement blessé, pour les jeunes et
les adultes du Vélo Sport Seynois qui nous ont guidés jusqu'au Beausset,
pour Toussaint Codaccioni, notre adjoint au maire délégué aux sports, qui,
du haut de ses 74 printemps, a été des nôtres jusqu'à la montée du Camp du
Castellet, et pour les deux agents communaux qui ont pris sur leurs loisirs,
l'un pour pédaler avec nous jusqu'à Cuges-les-Pins, l'autre jusqu'au terme
de la première étape. Et tous sur de vrais vélos... sans assistance
électrique ! Chapeau !


Jour1 (1)

Jour1 (4)

 

 

 

 

 


 

Commenter cet article