Jour 2 : Etape à Cavaillon - 2 août 2011

Publié le par sauvons-la-maternite-2011

!cid 06EFC02D-2D8E-4900-98A9-3F22ABBB668APour la deuxième étape de son périple, Marc Vuillemot a fait escale ce jour (le 2 août) à Cavaillon, une ville elle aussi touchée par une fermeture annoncée de son hôpital. A 17h au camping intercommunal de la Durance, il rencontrait une dizaine de membres du collectif de défense des hôpitaux de Cavaillon, Apt et Coustelet, présidé par Michel Rosa, maire de la petite commune Saint Trinit (84), président des mutuelles du Vaucluse et Dolorès Meunier. Le docteur Bernard Senet de l'hôpital de Carpentras et membre du comité de défense des services publics a, lui aussi tenu à rencontrer Marc Vuillemot pour lui apporter son soutien.

Cette deuxième étape s'est très bien déroulée, et le maire a avalé les 67km en 4 heures.Telle une mini caravane du Tour de France, le convoi a été très remarqué sur son passage par de nombreux automobilistes, routiers et passants qui viennent spontanément demander à l'équipe de pouvoir signer la pétition et on a pu une nouvelle fois constater le "buzz" créé par l'opération dans la presse.
Demain, départ 6h30, de Cavaillon, direction Bollène.

 

Gilles GAIGNAIRE
Sylvette PIERRON
Envoyés spéciaux à Cavaillon

  !cid D519E074-306D-4AB3-A3AF-7B6A5565155B  

 

Quelques mots du maire

!cid C1EF5C3EFDE64A7F89F6D6820ECD2C8F@SEYNERMRassurez-vous. Je n'ai pas abandonné La Seyne. Bon, je l'ai, disons...
sous-traitée à Raphaëlle, notre Première Adjointe, et à l'ensemble des élus
de la majorité municipale. Et je me tiens au courant. D'ailleurs, Raphaëlle
m'a remplacé aujourd'hui mardi pour accueillir à La Seyne la ministre de
l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet en visite au pôle de compétitivité
"Mer". Et en a profité pour lui remettre un de ces tee-shirts jaunes
désormais bien connus aux couleurs du périple que nous avons entrepris, lui
expliquant notre démarche et l'enjeu qu'elle représente. Et, tenez-vous
bien, Madame la Ministre lui a dit combien elle était intéressée...

Sinon, belle étape aujourd'hui, dans la fraicheur du petit matin au pied de
la Sainte-Victoire, jusqu'aux rives de la Durance à Cavaillon (84) sous un
soleil de plomb. 70 kilomètres plutôt tranquilles.

Je continue à être étonné de l'accueil et des encouragements que nous
recevons. Lors d'une pause-café à Mallemort (13), j'ai été sidéré du nombre
de gens qui sont venus sur la terrasse du café nous témoigner leur soutien
ou demander s'il était possible de signer notre pétition. Étonnant.

Quoique... les effets funestes de la Loi Bachelot organisant le
démantèlement de l'offre de service public de soins se font sentir sur tout
le territoire de la République. Et c'est ce que sont venus nous dire, ce
soir au camping de Cavaillon, une trentaine de personnes engagées dans la
lutte pour s'opposer aux viles mesures conduites dans le Vaucluse par la
même Agence Régionale de la Santé que celle qui veut la mort de notre
maternité : Pertuis, Apt, Cavaillon, Vaison-la-Romaine, Valréas...

Ça donne du punch de voir que nous ne sommes pas seuls à lutter. J'en
profite d'ailleurs pour saluer celles et ceux qui, à La Seyne et à
Six-Fours, continuent à récolter des signatures de notre pétition. Ainsi
qu'Arthur Paecht, mon prédécesseur UMP à la mairie et aujourd'hui chef de
l'opposition municipale, lui-même médecin de ville et hospitalier lorsqu'il
était en activité, qui a toujours défendu l'hôpital public, et qui, sur son
blog, me témoigne ses encouragements.

C'est que la question transgresse les sensibilités. C'est la notion
d'Égalité Républicaine, inscrite aux frontons de nos édifices publics dans
la devise de la République, qui est en jeu. C'est grave. Et ça justifie que
nous continuions pour gagner.

!cid 64F42C9ACD1F444E83A2DE3007954A8B@SEYNERM

Commenter cet article