Chaud et froid

Publié le par sauvons-la-maternite-2011

Marc Vuillemot raconte la journée du 10 août, périple de Saint-Marcel (71) vers Arnay-le-Duc (21), entre efforts sur le vélo et chaleur des rencontres, indignation et combat pour les services publics...

Si l'on vous conseille un jour d'emprunter à vélo la côte de La Rochepot pour gagner Arnay-le-Duc (21) depuis Chalon-sur-Saône, réfléchissez à deux fois. Plus sournoise que les montées du Camp-du-Castellet, du Col de l'Ange et de La Bouilladisse réunies ! A moins que ce ne soient nos mollets et nos cuisses qui commencent à encaisser les contrecoups des efforts que nous leur réclamons quotidiennement... Ou que le moral ait été mis à l'épreuve par l'interdiction que la raison nous imposait de ne pas mettre pied à terre pour goûter les crus prestigieux de Bourgogne qui jalonnent de façon provocante la route nationale 6...

Mais, bon, nous sommes bien parvenus à notre étape, bout du nez, doigts et orteils un peu gourds du fait du froid (9°C au départ et 14°C à l'arrivée...). Les radios locales (Radio Bresse et France Bleu Bourgogne) et la presse locale (Le Journal de Saône-et-Loire, Infos Chalon et Le Bien Public) semblent avoir bien fait leur travail, tant le nombre de gestes amicaux de conducteurs de camions et de voitures ont été nombreux ! Sans compter les militants de la Coalition Solidarité Santé qui nous ont accompagnés avec leur vieille 4L bariolée au klaxon sûrement non homologué jusqu'aux confins du département de Saône-et-Loire.

J'ai l'impression de me répéter, mais, ici comme ailleurs, l'accueil aura été des plus chaleureux. Deux heures d'échanges sur la place du village. Entre républicains. De droite et de gauche, tous autant scandalisés du sort que l'on réserve aux services publics : Jean Esmonin, maire et conseiller général (PS) de Chenôve, Thierry Falconet, adjoint au maire (PS) de Chenôve, Marie-Bernadette Dufour, maire (SE) de Clomot et présidente de la communauté de communes du Pays d'Arnay, Claude Chave et Pierre Decoince, respectivement maire (SE) et ancien maire (SE) d'Arnay-le-Duc, Pierre Gobbo, maire (DVG) de Lacanche et conseiller général du canton d'Arnay, qui lutte pour la préservation du bureau de poste de son village, des responsables associatifs (Patrick Bligny, Raymond Thierry et Paul Elrhechaoui, présidents des clubs sportifs locaux), des agents de services publics, tel Gilles Grandbauche, qui se battent contre la fermeture de l'antenne locale d'ERDF, éloignant un peu plus les citoyens de leurs droits aux réponses de proximité à leurs besoins de base. Et ces Britanniques, Néerlandais, Allemands, qui viennent nous trouver au camping pour apporter leurs témoignages des ravages qu'ils connaissent dans leurs pays qui, sur plus d'un point, ont hélas pris de l'avance sur le démantèlement du service public...

On va peut-être nous dire, un de ces jours, que la crise financière qui s'aggrave justifie cet effort de réduction des déficits publics, vil et fallacieux prétexte à la liquidation des réponses égalitaires aux besoins de nos concitoyens. Ce serait honteux. Quel effort demander à un peuple que l'on priverait de l'assurance que ses besoins vitaux de base seront assurés par la solidarité nationale alors que les plus riches accumulent les profits comme jamais ? Quelle société moderne, riche des acquis de sa science et de sa technique, le tolérerait ? Honte à une Europe et une France qui accepteraient ça !

Commenter cet article